Du 1er au 17 juin

Il s'en est passé des choses depuis la dernière fois... Entre les épisodes pluvieux, on a pu enfin enfin avancer un peu plus.
Après Limoux, nous avons traversé les côteaux de vignes sous de fortes rafales de vent (et oui, c'est l'Aude...).

Nous nous sommes ensuite retrouvés sur les plaines du Lauraguais, et là, c'eétait beaucoup moins drôle... grosses cultures céréalières, usage intensif des pesticides, soleil de plomb sans un coin d'ombre, pas d'herbe pour les chevaux... bref, bien moins paradisiaque que les paysages précédents.
Beaucoup de chemins entre les champs sont privés. Nous suivons des petites routes ou des chemins brûlés par les pesticides. Quand on roule, on entend plein de petites craquements, ce sont les milliers de petits escargots morts (tués par les pesticides) que l'on écrase. On se retrouve au milieu des bidons chimiques et des tracteurs qui pulvérisent malgré le vent fort...

Nous avons fait deux étapes chez deux de ces agriculteurs "conventionnels". C'était des gens très accueillants qui nous ont fait rapidement confiance. Les discussions que l'on a eues avec eux nous ont rendues bien tristes. Ils sont pris au piège par un système qui les dépasse complètement. Leur production part pour de grosses coopératives qui leur dictent la marche à suivre et les traitements à effectuer. Ils se retrouvent à executer les ordres de la coopérative. Leur rapport à la terre est vraiment éloigné de celui de l'époque de nos grands parents. Ca nous a fait bizarre d'entendre ces 2 personnes, dépassées par ce qui leur arrive... et l'autre point commun, c'est qu'ils avaient tous les 2 les yeux rouges très irrités... merci Monsanto, tes clients sont les 1ères victimes....

On était donc motivés pour pédaler très vite et s'échapper de ce triste environnement.

Nous avons rejoint le Canal du Midi. On a vu des ragondins et des péniches. Les enfants se sont fabriqués des cannes à pêche en bambou, mais n'ont rien pêché... Nous avons traversé Castelnaudary.

On a ensuite rejoint Revel par la rigole du Canal du Midi.

Nous sommes maintenant dans le Tarn à côté de Soual. On est passé devant une base de loisirs avec plans d'eau, piste géante de BMX, jeux... Du coup, les enfants ont demandé à y rester (tu m'étonnes !). Nous y avons passé le WE. Véro et Olivia nous ont rejoint pour une nuit avec les moustiques, Luigi et Mani étaient contents de voir Olivia, et nous, de passer du temps avec Véro !
Puis Papy, Mamie, la soeur d'Eric et ses enfants sont venus passer la journée de dimanche avec nous. Merlin a retrouvé son "cousin copain" Maël. On a fait de la voile. Merlin et Luigi s'éclatent sur la piste de BMX.  On a assisté à une démonstration de vélo TRIAL avec le champion d'Europe (Eric, Luigi et Merlin étaient bouche bée...). Et pour finir, il y avait aussi un rassemblement de bâteaux de modelisme, Luigi a pu en essayer 3 sur l'eau, il était ravi.

On devait repartir ce matin, mais il y a des grosses rafales de vent à 90km/h et des branches d'arbres qui se cassent, du coup, on attend que le vent se calme pour reprendre la route (mais je crois qu'il va pleuvoir toute la semaine...).

Voili voilou. Il y a eu aussi des rencontres hasardeuses bien sympas : une nuit chez un menuisier qui fabrique des roulottes (c'est Mani qui avait choisi la maison, car il y avait un trampoline dans le jardin... elle a eu un bon feeling !), une après-midi à Revel chez Agnès et ses enfants (Agnès était partie à vélo 18 mois avec son compagnon autour du monde).

Et puis il y a aussi tous les cerisiers que l'on croisent au bord des routes (et là, côte ou descente, Mani est toujours la première au pied du cerisier !); les petits mots sympas des personnes que l'on croisent  et qui nous redonnent du courage quand on en a plein les pattes; les moustiques qui nous piquent; le vent qui nous fait dormir en pointillé Eric et moi; et Merlin qui fait pipi la nuit dans son duvet car il s'est enfilé en cachette tout le jus de fruits la veille au soir...

Et j'oubliais Merlin qui est tombé à l'eau et ressorti couvert de vase... et les enfants qui me cachent plein de "trésors" bien lourds (gros cailloux, mottes de terre...) dans le coffre de la cariolle, et que je ne découvre qu'à la fin de l'étape... !

C'est par où ?

Un Castillonnais, ça peut tout porter...tant que ça mange !

Traversée de Limoux

Mani donne à boire aux chevaux...

Pendant que Merlin ramasse les crottins...

Petit aperçu de chimie au milieu des champs

Gaja le Villedieu

Sous un cerisier...

Quelle patience...

La caravane sur un bateau

Séchage du linge...

Avec Véro et Olivia

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site