Du 18 juin au 3 juillet

Depuis la dernière fois, nous avons fait quelques bonnes étapes, mais comme on continue de rencontrer plein de gens sympas, on a tendance à rester plusieurs jours au même endroit...
Nous sommes toujours dans le Tarn, à Cordes sur Ciel. Le Tarn est vraiment un joli département, très varié tant au niveau des paysages que des cultures. C'est un plaisir de s'y déplacer lentement car le paysage n'est jamais le même. On a croisé de belles forêts, des cultures céréalières, des coteaux de vignes (à côté de Gaillac), des vergers, et surtout, de très jolis villages avec des maisons en pierre et des pigeonniers.

Après Saïx, nous avons rejoint Lautrec par la voie verte qui relie Castres à Albi. Après une semaine de pause à cause du mauvais temps, on avait la pêche pour avancer, et on a bien pédalé/marché ! Nous sommes restés 2 jours à Lautrec, chez Valérie, Bernard et leur fils de 2 ans. Bernard restaure des moulins à vent (dont celui de Lautrec), et fabrique de magnifiques moulins à farine en bois avec des grosses meules de pierre. Eric était ravi de s'en faire expliquer le fonctionnement et la réalisation. Comme Bernard est musicien et jouait pour la fête de la musique, on a pu bouger avec eux jusqu'à Castres (en voiture ce coup-ci !). Malheuresement, la pluie a encore fait des siennes, et la soirée s'est terminée plus tôt que prévu...
On a été surpris par l'animal domestique de la maison : Coco le perroquet, avec lequel les enfants sont restés scotchés ! Ils sont repartis avec chacun une plume (bleu et jaune), qu'ils gardent précieusement dans leur petite boîte. Et oui, je leur ai acheté une petite boîte pour qu'ils mettent leurs affaires perso qu'ils trouvent en route (et je peux vous dire qu'il y en a beaucoup : des plantes qu'ils font sécher pour la tisane, des cailloux, des objets douteux trouvés par terre...). Je commençais à en avoir marre que tout le monde charge ma remorque !

On a continué une autre journée sur la voie verte. C'est marrant, car quand on arrive sur la voie verte, on trouve ça idéal (pas de voiture, de l'ombre, c'est plat...), mais au bout de 2 jours, ça nous semble monotone (c'est toujours un peu pareil et tout droit !) et on est bien contents de retrouver les petites routes de campagne qui relient les villages !
Nous nous sommes arrêtés dans un village typique avec des maisons à colombages : Montdragon. Nous avons dormi dans un "camping" ou plutôt un grand pré avec des sanitaires, où la propriétaire nous a offert la nuit... ce qui nous a fait bien plaisir ! Une bande de jeunes garçons du village nous a accompagné sur 3 kms pour repartir, Luigi et Mani étaient contents de pédaler avec d'autres enfants.

On a ensuite rejoint Cadalen, où l'on s'est posé à côté du stade.
L'étape suivante, on est passé au-dessus de l'autoroute,  puis on a traversé le Tarn sur un immense barrage EDF. On a dû prendre une portion de route très désagréable, avec un défilé de camions sortant d'une carrière. Les chevaux bougent de moins en moins sur la route. Il faut dire qu'ils commencent à en voir des choses ! Le soir, nous nous sommes posés à côté de Gaillac. Le lendemain matin, Véro est venue nous faire une visite surprise, et quand elle est arrivée, elle nous a dit que l'on était à 200 mètres d'amis à elle, Christelle et Willy. Nous avons donc fait les présentations, et on est restés 2 jours. Les enfants ont été invités à l'anniversaire de leur fils Tristan ( super anniversaire de pirates!). Eric était content de pouvoir parler occitan avec les enfants de la Calandreta de Gaillac. C'est une école qu'ont monté Christelle et Willy (entre autres) il y a quelques années. Une école d'immersion en occitan, avec une pédagogie orientée Freinet. Il y en a plusieurs dans le Sud. Jusqu'ici, Eric parle surtout patois avec les personnes agées qu'il rencontre en route, mais l'occitan dans la bouche des enfants, c'est vraiment trop mignon !
Du coup, cet anniversaire de pirates était aussi l'occasion pour nous de rencontrer plusieurs parents.

L'étape d'après, à Cahuzac, on est allé chez Seb, Nathalie et leurs 4 enfants (du même âge que les nôtres, sauf, qu'il nous en manque un ...!). Ils ont aussi leurs enfants )à la Calandreta. Ils sont en train de construire une maison ossature bois, et habitent pendant ce temps dans une caravane. On a donc agrandi le "terrain de camping"  avec notre tente. Les enfants étaient ravis d'avoir des copains (+ le trampoline et la piscine...), et nous on a bien sympatisé avec cette chouette famille. On aimerait bien les revoir, mais ils disent qu'ils sont faignants, c'est vrai que l'Ariège... c'est loin....Nous sommes allés ensemble à la fête de fin d'année de la calandreta de Gaillac. Nos enfants auront loupé la fête de leur école, mais ont été spectateurs de la fête d'une autre école  !

Nous sommes maintenant depuis 2 jours aux Cabannes à côté de Cordes sur Ciel, cité historique du Moyen Age. Aujourd'hui il pleut, on attend le retour du soleil pour continuer (comme d'hab... on commence à avoir l'habitude...).

Et pour les anecdotes de ces derniers jours :

Merlin s'est  coupé le doigt avec une boîte de pâté végétal ( on a fait des cataplasmes avec du miel et ça a très bien cicatrisé).

Au compteur du vélo, nous avons dépassé les 600 kms... nous ne sommes pourtant pas très loin de chez nous... mais les zig zag, à force, ça rallonge... on ne peut pas dire que l'on prenne l'itinéraire le plus direct...  Là où nous sommes, c'est très valonné, et il faut souvent faire des détours assez grands (avec du dénivellé) pour éviter les axes plus fréquentés et plus plats...

D'ailleurs, à force d'avaler les kilomètres, les chaussures d'Eric sont proches de l'état d'épave, mais il tient à les réparer et les recoudre jusqu'au bout... il va bientôt finir pieds nus !

Merlin a cassé un arceau de la tente qu'Eric a réparé avec un bout de tuyau de plomberie. Je suis assez étonnée que la tente tienne toujours le coup après 3 mois de voyage et les enfants qui n'y font pas toujours attention... mais l'usure se fait sentir, je ne sais pas si la tente durera 3 mois de plus !

Les enfants sont de moins en moins timides pour aller vers les autres enfants. Ils ont compris que les rencontres étaient éphémères, et qu'il fallait faire rapidement connaissance pour jouer... Ils continuent à s'amuser avec toutes les petites bêtes qu'ils trouvent. Je les trouve très en forme et avec Eric, nous sommes souvent impressionnés par leur résistance à l'effort et à la fatigue. Ils s'endorment plutôt tard en ce moment (avec la tombée de la nuit) mais supportent bien ce rythme. Seul Merlin dort parfois l'après-midi dans la cariole.

Voili voilou, grosses bises à tous, et à bientôt !




Coco et Mani

Les enfants de Montdragon nous accompagnent

Bivouac au stade de Cadalen

Changement de décor... au-dessus de l'autoroute

Les chevaux semblent bien petits !

Excitation maximum sous le magnifique auvent de caravane (...!)

Pause musicale en bord de route

Claire

Feu de camp avec les copains

Trio de blondinets chevelus

Commentaires (3)

1. Véro 15/07/2013

Hola c'est super, je me demande où vous êtes en ce moment , en tout cas on vous fait de gros bisous...

2. foort (site web) 10/07/2013

coucou la famille Lespagne nous espérons que vous ne souffrez pas trop de cette chaleur car il faut bien le dire l été est chaud
nous continuons a lire vos messages qui sont intéressants et que nous prenons bien plaisir a lire
bonne route a vous
bises aux enfants
Martine &Robert

3. Ecole d'Arignac, classe de Luigi 05/07/2013

Bonjour Luigi !

Tu dois te demander pourquoi on ne t'envoie pas de nouvelles, en fait on l'a fait, deux fois mais la maîtresse n'a pas su entrer le code secret à la fin donc nos messages n'ont pas été enregistrés.
Nous suivons ton voyage avec beaucoup d'intérêt, d'admiration et nous aimerions parfois être à ta place !
Tu vis des aventures formidables, toutes ces rencontres, et ces endroits magnifiques que tu traverses, c'est une grande chance. On a bien pensé à vous lorsqu'il a beaucoup plu, vous avez eu du courage mais bon ça fait partie de l'aventure.
Un grand merci à tes parents pour toutes les nouvelles que nous recevons et les photos qui nous permettent de mieux nous rendre compte de votre vie.
Tu nous manques et nous serons bien contents de te retrouver en septembre.
Aujourd'hui c'est notre dernier jour de classe, nous sommes en vacances ce soir, ouf !
Nous te disons tous : " bravo, profite à fond, gros bisous et à bientôt"
bonjour aussi à tes parents et un bisou à Merlin et Mani.
Les élèves de Mme Estève

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×