Du 15 au 23 avril

Bonjour à tous,

Merci pour tous les mails sympas d'encouragement que l'on reçoit, ça nous fait très plaisir.

Je vais essayer de résumer la dernière semaine, mais il s'est déjà passé tellement de choses que ça ne va pas être facile...

Dimanche, nous sommes partis de Leychert pour nous rendre chez Véro et Claude, apicultrice et éleveur de bovins à côté de Nalzen. Grosse chaleur et départ assez tardif (15 heures). La montée à Roquefixade s'est faite sous un soleil éprouvant, Tenzin et son papa nous ont accompagné jusqu'à Roquefixade, ça a motivé les troupes pour la montée ! Les enfants ont vite oublié leurs efforts en arrivant sur la place du village, grâce à une pause "glaces" au gîte d'étape. Après Roquefixade, c'est de la rigolade, il n'y a que de la descente jusqu'à l'étape. Nous nous arrêtons en bord de route pour attendre Eric et les chevaux. Là, un Monsieur assez timide propose aux enfants des mandarines. Les enfants n'osent pas dire oui, et le Monsieur ajoute qu'elles sont BIO, alors Mani, du fond du coeur : "en plus elles sont BIO!". Il nous offre également du jus de pomme, et des stylos 3 couleurs "pastel" pour les enfants. Les enfants n'en reviennent pas !

En repartant, ce Monsieur dit à Eric que ça lui a fait plaisir de nous rencontrer sur sa route... C'était réciproque...

Nous passons une bonne soirée à côté de la tente à discuter avec Véro et Claude. Le lendemain, lundi, nous décidons de rester une  journée de plus. Cela va permettre à la blessure de Jumbe de cicatriser, et à nous, de nous poser un peu, laver du linge, et faire quelques courses.
Véro propose aux enfants de cueillir 180 fleurs de pissenlit pour faire de la gelée. Les enfants les ramassent avec plaisir. 18 tas de 10 pisselits plus tard, nous les laissons sécher au soleil. C'était sans compter sur la gourmandise de TVB qui s'est réjouit de n'avoir à faire que 3 bouchées pour autant de pissenlits d'un seul coup ! Quelle coquine ! Au bivouac, elle ne fait que des bêtises, elle vient essayer de lécher les gamelles, elle a mangé notre réserve de raisins secs, et a piqué le couteau d'Eric (la lanière entre les dents), pour aller le semer plus loin dans l'herbe ! Bref, elle nous joue des tours...

En fin de matinée , Luigi et moi prenons nos vélos pour aller faire des courses à Lavelanet. 16 kms dont une grosse montée les sacoches pleine de courses, la nourriture prend de suite une autre valeur... Quand j'arrive, Eric me demande si j'ai acheté une bouteille de vin pour boire l'apéro avec nos hôtes... j'y ai bien pensé au magasin... mais j'ai préféré prendre des chips, c'est moins lourd ! Avec Luigi, nous en avons profité pour anticiper l'itinéraire du lendemain, afin de trouver un moyen  de contourner une portion de Nationale où les voitures roulent très vite. Après avoir demandé aux gens sur place et essayé tous les sentiers, nous avons compris qu'il n'y avait pas d'alternatives à cette portion de grande route.

Véro nous parle de sa passion des abeilles, et Claude de sa passion pour les vaches. Les enfants n'en perdent pas une goutte !
Nous repartons mardi avec du miel et de la propolis.

Pour la portion de route Nationale, nous décidons de ne pas prendre de risques, nous  déchargeons les chevaux pour les faire passer sans le materiel (afin qu'ils voient arriver les camions derrière eux). Eric fait ensuite la navette avec le vélo de Luigi et la remorque pour récupérer les sacs.
Nous traversons ensuite les gorges de Péreille. Merlin fait une bonne partie du trajet avec sa draysienne. Le chemin est magnifique. Les gorges débouche sur une grande carrière de pierres. Il est 17h30, les gros camions ne travaillent plus, et nous pouvons traverser la carrière sereinement sans que les chevaux aient peur des monstrueuses machines.
Merlin se prend pour le travailleur de la carrière et fait une pause devant chaque machine pour l'observer.

Arrivée à Raissac en fin d'après midi. Nous nous rendons dans la ferme du village pour demander un pré pour passer la nuit. Nous sommes accueillis par les agriculteurs du GAEC de Peychou, qui nous offrent quelques uns de leurs produits fermiers. TVB fait un blocage devant l'élevage de Pintades. Elle passera la soirée avec Jumbe à courrir dans le pré, effrayée par les pintades ! Le lendemain matin, ça va mieux, on pensait la désensibiliser avec du pâté de pintades, mais on n'a pas osé...

Mercredi, on on rejoint Lavelanet par un petit chemin. On y croise deux policiers à moto qui nous félicitent d'être bien visibles sur la route avec le jaune fluo. Après cette rencontre, Merlin s'est pris pour un policier  pour le reste de la journée...

Traversée de la ville de Lavelanet sans problèmes. Eric reste au stade avec les chevaux et Merlin qui s'est endormi dans la remorque, pendant qu'avec Luigi et Mani, nous partons faire quelques courses à vélo. Le temps que les enfants se choisissent un petit jouet, et que nous fassions quelques courses, nous avons un peu tardé, et Eric commence sérieusement à s'inquiéter. Nous repartons du stade en fin d'après midi pour poursuivre sur la voie verte jusque la Bastide sur l'Hers. Arrivée tardive (vers 20 heures). Du coup, nous montons le bivouac "à la volée" entre la voie verte et le stade. Le lendemain, un monsieur nous prête quelques outils pour réparer la béquille du vélo de Luigi.

Jeudi, on commence à être un peu plus efficace dans le rangement du bivouac. On arrive à décoller à 13 heures, on ayant pris le repas du midi. Ce n'est pas encore ça, mais on progresse !

On poursuit par une grande portion de voie verte. Merlin est sur son vélo, Mani a remplacé la gourde de son porte gourde par un pot de "bouillabesse", qu'elle complète avec les fleurs qu'elle trouve au bord des chemins... autant dire qu'elle fait souvent des pauses ! Il fait toujours aussi chaud. Nous passons fièrement le panneau du département de l'Aude, nous nous retournons une dernière fois dire au revoir à nos montagnes Ariégeoises.
Arrivés au village de Rivel, nous demandons à l'employé communal un coin pour passer la nuit. Il nous emmène voir le Maire, peu causant, mais qui nous propose un chouette terrain bien tranquille. Le temps change, nous nous pressons de monter le bivouac et les premières gouttes arrivent. La nuit a été froide et le vent a beaucoup soufflé. Le lendemain, il fait 4°C et il pleut. Nous demandons au Maire si on peut rester une journée de plus. Nous profitons de la pluie pour avancer un peu plus sur les leçons de maths et français, blottis au chaud dans la tente sous les duvets. Eric part en éclaireur dans le village et rencontre une femme qui s'occupe du cercle occitan de la région. En fin d'après midi, une accalmie nous permet de sortir nous défouler. La dame du cercle occitan nous invite à boire une tisane et partager quelques gâteaux, ce qui permet de nous réchauffer. Dehors, les enfants découvrent les escargots "géants" de Rivel, en ramassent plusieurs et passent la soirée à jouer avec eux.

Samedi matin, le temps est frais, nuageux, et il y a beaucoup de vent. Nous prenons la route pour Puivert, afin de rejoindre une manifestation d'attelage à laquelle plusieurs meneurs que nous connaissons participent. Nous campons à côté du lac. Mani a emmené son élevage d'escargots dans un sac en papier sur son vélo. Puis elle les a relaché et ne les a plus trouvé. Plus d'escargots pour faire la course ...
Samedi après midi, nous avons la chance de partir faire un grand tour en calèche. Un planeur atterit juste à côté de nous, c'est impressionant, heureusement que ça ne fait aucun bruit, sinon, le cheval aurait eu peur.

Dimanche, c'est le rassemblement d'attelage. 15 calèches sont là pour une boucle de 22 kms et la montée au château de Puivert. Nous montons dans une calèche pour la promenade. L'arrivée au château en attelage est magique. Nous passons le pont levis, c'est une sensations assez étrange de se retrouver au château avec plein de chevaux et de calèches. Nous mangeons sur place. Nous visitons le château. Avec son couteau en plastique, Merlin se prend pour ... un chevalier bien sûr ! Il est bouche bée devant l'armure, et monte tout en haut de la grande tour. Nous faisons connaissance avec les propriétaires du château (un couple de jeunes bien sympas). La femme propose à Eric de présenter les troubadours, la langue occitane, et de réciter un poème en occitan lors de la visite au public l'après-midi. Et voilà comment il se retrouve dans le château de Puivert, à lire un poème devant les visiteurs ...
En soirée, nous recevons la visite surprise de Papy et Mamie, après une promenade et une pause autour du gâteau de Mamie, on se dit aurevoir.

Lundi, nous décidons de passer un coup de fil au vétérinaire car TVB fait des crottins " bouses" depuis le départ du voyage. On commence un peu à s'inquiéter que cela ne revienne pas à la normale. Le vétérinaire nous prescrit des médicaments, et Freïa, une éleveuse de Castillonnais habitant sur le plateau de Sault nous propose de passer quelques jours chez elle. Comme c'est à 12 kms sur un plateau à 800 mètres d'altitude, Eric monte seul avec les chevaux, et Freia, nous monte les enfants et moi en voiture. Ma foi, ça nous évite une grosse grimpette !

Aujourd'hui, mercredi, TVB va mieux. Nous restons quelques jours ici histoire d'être sûrs que tout rentre dans l'ordre. Cet après midi, nous sommes allés planter les echalottes avec les enfants. C'était un bon moment, les enfants ont pris leur tâche très au sérieux. La mûle passait devant pour faire des buttes. Je posterai les photos la prochaine fois !

Voili voilou, il se passe beaucoup de choses différentes, on se retrouve souvent dans des situations assez improbables et loufoques, et ça c'est chouette. On apprécie aussi le faît de ne pas s'être fixés d'étapes prédéfinies. On peut vraiment s'organiser au jour le jour comme on le souhaite et rester ouverts à ce que l'on nous propose, c'est une certaine forme de liberté qu'on apprécie beaucoup. On ne peut pas toujours faire cela dans le quotidien, et je trouve que le voyage le permet.

Le format du diaporama coupe nos photos... en vrai, elles sont bien cadrées !

Quelques photos en diaporama

Mani joue au badminton avec les chevaux

Bon, bien sûr, il faut modifier les règles...

Rafraichissement à la fontaine de Roquefixade

Les chevaux partent boire à la rivière

Mani et sa bouillabesse

Merlin dans les Gorges de Péreille

Préparation des chapatis

Sortie colorée après la pluie

Merlin le chevalier à l'épée en plastique

Cette épée a l'air bien mieux que mon couteau en plastique...

Et un deuxième diaporama...

Sur la voie verte

Merlin, le "chevalier balai" de la caravane !

Traversée de Lavelanet

Quand nos chevaux regardent les pintades...

Traversée de la carrière

... devinez qui passe dans la grande flaque d'eau...?

Merlin protège nos affaires des "chevaux voleurs"

Escargot géant sur Jumbe

Pause gâteaux pour les cyclistes

Les éleveurs d'escargots voyageurs

Puis le dernier !

On passe la frontière Ariège/Aude

Promenade en calèche

Arrivée au château de Puivert

Visite de Papy et Mamie à Puivert

Commentaires (1)

1. banville 28/04/2013

Salut la caravane Lespagne!

Je vois que tout va bien! vivement les saintes glaces, le temps sera un peu plus clément qu'en ce moment!
Nous sommes en ce moment chez mamoune, et tout va bien! Clara passe quelques jours avec nous.
Gros bisous à vous 5, on a hâte de vous retrouver!
Juliette

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site